Dans le sac de Julien, deux ans sur le dos

Voici le marronnier par excellence des blogs de voyage, mais c’est, selon moi, une des choses les plus importantes à préparer lors d’un voyage ! Voici ce que j’ai emporté dans mon sac pour ce tour d’Eurasie.

Pour découvrir l’état de nos sacs un an après, rendez-vous ici !

Contexte

Ce sac est fait dans l’idée d’un voyage à durée indéterminée. Nous allons rencontrer tous types de climats, de la taïga aux tropiques, en faisant un grand arc d’ouest vers l’est, au cours de 8 saisons.

Pour faire mes recherches, j’ai consulté de nombreux sites de randonnée ainsi que de sites de « tourdumondistes » (quelques références en bas de page). En croisant les sources, j’ai rassemblé un sac hybride, permettant de voyager par tout temps, de dormir presque partout (avec une tente légère) et permettant de faire de la randonnée.

Durant ce périple il sera possible de renouveler le matériel, acheter des shorts, débardeurs, hamac, dans des pays chauds et inversement, acheter chapkas, moufles et bottes dès que le mercure baisse.

Chocs de réalisation lors de précédents voyages

  • Côte Ouest des États Unis d’Amérique en 2010, pendant 3 mois avec un sac de 70+10L… PLUS un sac à dos de ville !
  • Ile de Skye en 2011, avec 21kg pour des randonnées en autonomie avec un matériel médiocre, puis 18kg sur le Great Glenn Way après avoir posé une partie de notre équipement dans une auberge de jeunesse.
  • GR70 en 2017 avec 16kg, sans être en autonomie alimentaire, déshydratation superficielle et des nouvelles chaussures qui n’ont pas suffisamment été cassées, la somme du tout résultant en deux tendinites achilléenne…
  • Un positif pour ponctuer : visite de la Lettonie-Lituanie en août 2018 pour 10 jours avec mon sac urbain de cycliste de 28L, amplement suffisant !

Ces expériences engrangées et une phase de minimalisme me frappant depuis plus d’un an, j’ai décidé de réduire mon besoin matériel au strict minimum.

Comme on dit, « un sac lourd est un sac bourré d’angoisse » !

Cahier des charges

Pour parvenir à l’exercice, il est possible d’imaginer des situations variées :

  • Que restera-t-il de ce sac après dans un an ?
  • Qu’est ce qui me tient le plus à coeur ?
  • De quelles passions je ne pourrai me passer ?
  • Mais je peux aussi renvoyer certaines pièces par colis ou les donner sur la route si je ne m’en sers pas !

Mes besoins

  • Discret pour ne pas attirer les convoitises (enlever au besoin les marques et logos, entre deux objets choisir le plus petit par exemple).
  • Esthétique, quand c’est possible.
  • Ethique autant que possible (on verra pour les paradoxes en bas de page…).
  • Polyvalent et minimal (mes bâtons de marche sont les piquets de notre tente, le t-shirt thermique pour les journées froides sert aussi de pyjama en cas de froid, etc.).
  • Résistant (un vêtement plus solide évitera d’avoir à le racheter une deuxième fois).

L’objectif est de s’adapter à une multitude d’environnements, être réparable, pratique, relativement discret et demander moins d’effort en utilisant du matériel léger et robuste.

Bref, le mouton à cinq pattes.

Matériel

Voici dans le détail, les éléments choisis ainsi que les poids afférents (certains poids, marqués d’une étoile, ont été divisés par deux car nous les partageons).

Accessoires

Bic, crayon de bois et trousse 3 0,03
Bloc notes 1 0,144
Cadenas 1 0,031
Câble liseuse 1 0,009
Chargeur de téléphone 1 0,072
Copie des papiers d’identité 1 0,022
Écouteurs 1 0,016
Jeu de cartes poker 1 0,138
Liseuse 1 0,213
Lampe Frontale 1 0,086
Lunettes boite à lunettes 1 0,028 + ficelle à lunette
Lunettes de soleil 1 0,030
Paracorde 1 0,025
Sac étanche DCF petit 1 0,014
Téléphone et batterie 1 0,283

Cuisine

Couteau suisse 1 0,168 j’ai finalement pris un modèle 4 fois plus gros pour partir avec un vrai couteau…
Filtre à eau 1 0,078
Gourde Inox 1L 1 0,245 avoir des convictions et boire dans du plastique devenait compliqué sur deux ans…
Poche à eau 2L 1 0,029 pour le filtre à eau
Popote en titane 1 0,135
Réchaud titane 1 0,025 réchaud d’appoint pour contenter sa compagne !
Spork 1 0,009

Portage et couchage

Bâtons de marche 2 0,414 ducttape sur les bâtons
Drap de sac en soie 1 0,103
Duvet quilt 1 0,695
Matelas 1 0,279
Sac à dos 60L 1 0,927 j’ai du passer sur un 60L au lieu de mon bien-aimé 48L
Sac de ville 10L 1 0,042 sac d’appoint pour les balades
Sac poubelle 1 0,062 fait office de sac étanche à l’intérieur du sac, évite d’avoir un « raincover »
Tente DCF et sardines 1 0,654

Toilette, Hygiène et Sécurité

Bouchons d’oreilles 2 0,000
Brosse à dents 1 0,010
Ciseaux, peigne, rasoir 3 0,045
Couverture de Survie 1 0,073
Fil dentaire 1 0,005
Gant de toilette 1 0,016
Gel hydro-alcoolique 1 0,078
Huiles essentielles 6 0,295 Tea Tree, Menthe Poivrée, Ravintsara, Palmarosa, Beaume du tigre, H pépins pamplemousse
PQ 1 0,020
Savon de Marseille 1 0,082
Serviette lin petit format 1 0,099
Stick à lèvres maison 1 0,028
Trousse de secours 1 0,285 Antibio large spectre, Antidiarrhéique, Antiémétique, Antihistaminique, Antiseptique, Argile en poudre, Bandage tissu, Carbolevure, Compresses stériles, Epingle à nourice, Micropur, Leukotape, Paracétamol, Sérum phy, tire-tique
Trousse survie 1 0,113 Briquet, Firesteel, vaseline (pour bruler), kit de couture (aiguille, fil bleu)

Vêtements

Caleçon 1 0,099 et oui, deux caleçons total ! Un qui sèche sur le sac, l’autre sur moi.
Chaussettes 400 / 600 2 0,207 les 600mg serviront principalement pour la nuit, les gros grammages sont désagréables dans les chaussures
Chèche 1 0,128
Collant Merinos 1 0,165
Gants 1 0,049
Pantalon Chino 1 0,318
Sac étanche DCF moyen 1 0,022
T-shirt en coton 1 0,130
T-shirt ML Merinos 1 0,176
Chaussures légères 1 0,300 hybride type chaussure qui vont dans l’eau en mesh
Veste Thermique 1 0,338

Sur moi

Buff 1 0,081
Caleçon 1 0,099
Chaussettes de randonnée en merinos 1 0,044
Chaussures de trail 1 0,876
Chemise en flanelle 1 0,260 chaude, confortable, ne prend pas les odeurs malgré qu’elle soit en coton.
Lunettes de vue 1 0,018
Mouchoir bleu 1 0,014
Pantalon de trail 1 0,272 finalement j’ai opté pour un pantalon technique déperlant et respirant type escalade
Porte monnaie 1 0,069 CBs, CNI, Passeport, permis, photos d’identité, carnet vaccins
Polaire 1 0,318
Veste de pluie 1 0,317

Nourriture « au cas où »

Épices et graines 1 0,282 épices : gingembre, cannelle, cardamome, poivre noir, girofle, curcuma, sel aux herbes, graines
Mélange énergie 1 0,434 cacahuètes salées, cajou, amandes, raisins,
Semoule complète 1 0,255

Parti pris

J’ai choisi un sac de 60 litres dans l’idée de rester sous une barre de poids raisonnable pour mon gabarit (on dit généralement qu’il ne faut porter plus de 15 à 20% de son poids), soit dans mon cas environ 9 à 12 kilogrammes maximum.

J’ai réalisé une distinction entre le poids dans mon sac et le poids des objets que je porterai sur moi souvent.
J’arrive à un poids de 11 kilogrammes avec eau et nourriture porté, plus 2,3 kilogrammes de vêtements sur moi.

Absurde ?

Dans le domaine de l’absurde, nos duvets et tentes viennent des États-Unis d’Amérique.
Nos duvets sont des « quilts », des duvets sans capuches ni zips, qui économisent environ un tiers du poids d’un duvet classique.

Nous avons choisi une tente deux personnes en Cuben Fiber (ou Dyneema Composite, ou DCF), matériau extrêmement léger et résistant. En effet, la tente pèse… 590 grammes ! C’est extrêmement léger, quant on considère qu’une tente « ultra-light » conventionnelle pèse en moyenne 1,8 kilogrammes. Mais je vous mens, il faut rajouter à notre tente une paire de bâtons de randonnée pour faire office de piquets. Ce qui fait monter le total à 1,068 kilogrammes. On gagne le poids d’un duvet, un réchaud et un petit délire personnel !

Ces deux pièces ont traversé l’Atlantique et en guise de punition, nous avons payé coûts double. Grâce à la guerre douanière qui a actuellement court entre les USA et l’Europe, les barrières douanières ont fait monter le prix d’une addition déjà bien salée. Nous avons payé les taxes américaine, et arrivé en France, le colis est retenu aux douanes françaises jusqu’au règlement de la TVA de 20%.

Pourquoi nous « bobioécolovégé », n’achetons pas européen ?
Et bien c’est notre choix… J’ai élu ces pièces car après de nombreuses recherches sur internet j’en suis parvenu aux conclusions que ce serait les objets les plus adaptés, pour notre cas. Malheureusement dans ces matières là et à ce niveau de qualité, je n’ai trouvé aucun équivalent fait en Europe (reconversion à notre retour ?).

Une certaine vision du confort

Pour certaines pièces, j’ai préféré retenir le confort et la robustesse par rapport au poids. Par exemple pour la serviette de toilette ou le gant, j’ai choisi des pièces en lins. Ayant horreur de la texture des serviettes ultra-légères en polyester, je ne pouvais m’imaginer m’essuyer avec une serviette en plastique pendant deux ans !

Pour ce qui est du matelas gonflable, j’ai choisi un qui s’arrête en dessous des genoux. Je dors avec mon sac sous les pieds, mes jambes récupèrent plus vite et mon matelas passe de 967 grammes (mon ancien) à 279 grammes, soit tout de même trois fois moins !

Végé mais pas Vegan

Je suis végétarien mais pas vegan, pour moi, rien ne vaut la laine de Mérinos quand il s’agit d’avoir chaud.

J’ai longtemps hésité

Passionné de photo, j’ai choisi, cette fois, d’abandonner mon argentique. J’utiliserai mon smartphone qui prend des photos de très bonne qualité.

J’espère que cet exemple pourra vous donner des idées pour constituer votre propre sac et vous lancer dans l’aventure !

Allez lire l’article de Madame pour comparer deux philosophies en voyage !

Où sommes nous en ce moment ?

Suivez nous sur la route, presque, en direct en cliquant ici!
Pour lire ou relire nos aventures, rendez-vous sur notre Carnet de voyage !

Lectures

  1. Je vous conseille d’aller voir le blog de François sur www.randonner-malin.com qui est une mine d’informations sur la MUL, les randonnées et les pièces indispensables.
  2. Le site Tourdumondiste, bourré d’informations techniques en tout genre sur www.tourdumondiste.com.
  3. L’allume feu imparable.
  4. Et les articles ultra-techniques des Voyageurs Autonomes sur www.lesvoyageursautonomes.com/blog.

1 réflexion sur « Dans le sac de Julien, deux ans sur le dos »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s